Hard-Rock

Rock, Punk et Métal
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yas
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 217
Age : 30
Favori : : Dissection
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Littérature   Sam 13 Déc - 1:47

Pour causer de romans de gare, comme de prix des lectrice de Elle ou du denier thriller psycho-romantico-historico-policier de Bernard Henry Lévi Metal, fin de quoi qu'on veut que ça se lit, bah c'est ici qu'il faut le faire.

Je commence par parler d'un auteur dont je bouffe les bouquins comme 4. C'est pas que je trouve son style méga hyper trop "vrai" dans la réalité de la substentielle identité littéraire, parceque son style est assez banal, sans non plus être mauvais, et puis les thêmes abordés sont basiques pour de la fantasy... Mais y a un truc... Un truc qui fait qu'on arrive plus à lacher le bouquin jusqu'a ce qu'il soit fini.

L'Epée de Vérité par Terry Goodkind



Hou la zoulie illustration.

Cette série qui contient 11 tomes est actuellement finie. C'est l'oeuvre d'un écrivain américain originaire du Nebraska: Mister Goodkind que voici. DItes bonjour au monsieur:

Alors qu'il construit sa maison dans le Maine il invente des histoire de sorciers pour se tenir chaud. Et il doit partir sur un perso, Richard et lui inventer des aventures. Richard, c'est un mec plutôt normal. Il vit dans son patelin dans un pays paisible avec des forets, des rivieres, tout le mond eest gentil, tout le monde est beau. Personne ne sait ce qu'est la magie, tout va pour le mieux. Mais un jour en rentrant chez lui son père a été assassiné. Et pour couronner le tout, il sauve une jeune fille poursuivie par 4 types balezes qui lui couraient apres. Mais tuer des hommes, même pour sauver une jeune fille c'est pas rien. Il regrette déjà. D'autant que la fille veut voir Zedd, un vieil ermite un peu fou ("Au secours Zeddicus Zul Zorander, vous etes mon seul espoir!" sauf que c'est pas préenregistré dans un robot là) Il l'amene a lui. L'ermite en question s'avère être un sorcier, et que la jeune fille, Kahlan cherche le Sourcier, un héros qui doit libérer le monde des griffes du tyran nommé Darken Rahl. (Je vous rassure, c'est pas un grand mec asmathique avec une longue cape noire)
Et le truc qui va bien faire chier Richard... C'est que c'est lui le vrai Sourcier. Zedd lui offre l'épée de vérité, un artefact magique qui interagit avec le Sourcier, lui permettant de liberer sa colere dedans pour augmenter sa force. S'il hésite un peu, il se lance finalement dans la bataille, car c'est Rahl qui a tué son père. Et puis il ne peut pas continuer a vivre dans le déni: de l'autre coté de la frontiere magique qui gardait son pays hors de portée de la magie et des magiciens qui sevissent dans les contrée du milieu et en D'Hara, patrie de Darken Rahl, ca devient le boxon, et Rahl cherche a abattre la frontiere et conquerir Hartland aussi. D'ailleurs il cherche le Sourcier car lui seul peut l'aider à devenir maitre du monde.
Car Rahl a en sa possession des artefacts magiques qui pourront bientot lui apporter le pouvoir absolu s'il les utilise correctement. Et le Sourcier est le seul a savoir comment faire... La lutte de Richard Kalhan et Zedd contre Darken Rahl commence donc, et mène les héros de contrées en contrées fantastico-médiévales à dos de dragon ou de canasson. Et elle s'avère pleine de déboires de la puissante magie.

Voila comment resumer le tout début de la saga. Ce que j'aime chez cet auteur, c'est son univers, et ses principaux personnages. Le bouquin n'est pas trop descriptif, mais on visualise imediatement les paysages ou les personnages. Les scenes d'actions sont correctement décrites et équilibrées, le suspens sans arrêt au taquet. Ensuite, un point que personnellement j'adore mais que d'autre detesteront: c'est violent! C'est à l'image du monde médiéval. les méchants sont vraiment très très méchants, cruels, ils aiment faire couler le sang de la pire des manière, utiliser la magie pour infliger des souffrance physiques et morales. Certaines scenes sont vraiment crues. Mais cela créer à mon sens l'intensité indispensable au roman. La violence n'est pas gratuite, elle sert d'horroromètre des personnages. Plus les méchants sont méchants, plus ils sont cruels. On identifie ainsi facilement, d'une maniere assez manichéenne d'ailleurs, les pires larons.
Certains passages sont relativement prévisibles. D'autres nous interloqueront. Mais dans l'ensemble le style est fluide et se lit très bien.

_________________





My title is "Doctor" or "Mr. Vice President," if you don't mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashimi
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 30
Favori : :
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Littérature   Sam 13 Déc - 14:02

J'ai commencé ce bouquin mais j'ai jamais eu la force de le continuer, je ne sais pas pourquoi mais j'ai eu du mal a le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanashimi77.skyrock.com/1.html
Yas
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 217
Age : 30
Favori : : Dissection
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Littérature   Sam 13 Déc - 22:26

Tu t'étais arrêtée ou? Au tout début? Parcequ'une fois dedans on décroche plus! (enfin c'est mon avis ^^')

_________________





My title is "Doctor" or "Mr. Vice President," if you don't mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Littérature   Lun 15 Déc - 6:23

j'aime plus vraiment ce genre de bouquins. m'enfin, 11 tomes, y'a des mecs motivés. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Yas
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 217
Age : 30
Favori : : Dissection
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Littérature   Lun 15 Déc - 18:37

L'assassin Royal de Robin Hobb c'est 13 ou 14 même

_________________





My title is "Doctor" or "Mr. Vice President," if you don't mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashimi
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 30
Favori : :
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Littérature   Lun 15 Déc - 23:15

Bah franchement il est vrai que j'ai arrêté assez vite, mais je ne dis as du tout que le livre est nul, j'ai pas assez lu pour pouvoir bien juger. Peut être que si j'ai le courage je me pencherai dessus a nouveau. Par contre j'avais trouvé que c'était vraiment bien écrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanashimi77.skyrock.com/1.html
soma
amateur


Féminin
Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : paris
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Littérature   Mer 1 Juil - 0:01

Merci pour cette idée de lecture que tu viens de me donner Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxx.
amateur


Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 22
Humeur : Joyeux (toujours)
Favori : : Du moment que ça gueule et qu'il y a de la bonne musique derrière je prend ^^. En ce moment c'est plus le screamo.
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Essai   Lun 10 Aoû - 23:28

Hello les jeunes (xD),

Je viens pour vous faire part de mon oeuvre. Enfin si on peut appeller ça une oeuvre. Je me lance dans la littérature et j'ai commencé à écrire quelque chose dont j'aimerais que vous donniez votre avis. Evidemment je ne me compare pas à Victor Hugo ou Emile Zola ou encore J.K. Rowling. C'est sans doute une lubie d'ado et dans moins d'une semaine j'en aurai marre et je laisserai tomber. Pour l'instant voilà ce que ça vaut :

Reniés des Dieux (provisoire)


Prologue :

- Ce garçon sera-t-il capable d’accomplir la prophétie ? questionna le Dieu Otama.
- Je l’espère, répondit la Déesse Uizu, j’ai mis du temps à choisir un homme qui sera digne de porter les espoirs des dieux et du monde sur ses épaules. Il faut maintenant faire confiance au destin et suivre son parcours.

Chapitre 1 : Révélations :

Les nuages, voguant, libres, soumis à la seule contrainte du vent qui les portent, selon son humeur au-delà des montagnes enneigées ou bien au ras des lacs gelés. Après les nuages, et bien … le reste de l’univers, ses milliards de planètes et de civilisations différentes, son immensité. L’espace, caché par ces nuages qui défilent dans le ciel bleu azur, et dans les yeux, de la même couleur, de Ytsu Rowin.
Sortant de ses rêveries, il réajusta une mèche de cheveux blonds qui lui tombait sur le visage, prit son bâton et se leva, sifflant dans le morceau de tôle qui pendait à son cou pour rassembler son troupeau de fallas. Quelles bêtes étranges ces fallas, pensa-t-il. Oiseau dont la tête est directement rattaché aux épaules, muni de petites ailes ne lui permettant pas de voler et de trois pattes, deux lui servant à marcher et l’autre, au niveau de la poitrine, avec laquelle il attrape la neige et la porte à son bec, il est facilement repérable par les différents prédateurs avec son plumage rouge vif se reflétant sur le sol blanc. Ce sol qui accompagne Ytsu depuis son enfance. Sur sa planète, Hyoton, il n’y a pas de saison. Recouverte de glace et de neige toute l’année, le blanc est la couleur dominante. Yutsu avait entendu dire que sur d’autres, la neige était froide. Il ne pouvait se l’imaginer car chez lui, le soleil brille, il fait bon vivre et la neige est chaude si bien qu’en plus des fallas, c’était la principale nourriture des Hyotiens. Il descendit le flan de montagne où se trouvait le champ appartenant à sa mère et, suivi du troupeau, il regagna le village situé au creux de la vallée. Sa maison se trouvait à la sortie du petit bourg, un peu à l’écart des autres. En arrivant près de chez lui, il perçut les éclats de voix de sa mère, sûrement en train de maudire le chien du voisin qui avait encore fait ses besoins dans leur jardin. Il accompagna les fallas dans l’étable se situant à l’arrière du bâtiment, rentra dans la pièce qui servait de cuisine/buanderie/salle à manger sur la pointe des pieds, posa son bâton et voulu s’éclipser quand :
- Ah te voilà toi ! s’écria Kyu, sa mère. Je n’ai pas eu le temps d’apporter les draps et les habits que j’ai lavé à Monsieur Loch ainsi que la viande pour son repas de ce soir. Amène les lui s’il te plait. En plus, ça lui fera plaisir de te voir. Je vous rejoindrai quand j’aurais fini de nettoyer l’étable.
Ytsu pesta silencieusement. Non pas qu’il détestait Monsieur Loch, mais celui-ci ne parlait pas beaucoup sauf quand il se perdait dans ses pensées, auquel cas il pouvait raconter pendant des heures ces histoires de grand combattant tuant à lui tout seul trois lézards des montagnes. Ytsu n’avait aucune envie de passer sa soirée à écouter le vieillard. Sa mère aidait cet homme qui avait soi-disant connu son père avant qu’il ne disparaisse, car malgré le fait que Hyoton soit une belle planète, son peuple était esclave des Shonas, une civilisation dont l’influence s’étendait de jour en jour un peu plus dans l’univers. Quand ces guerriers étaient passés pour percevoir les taxes qu’ils imposaient, il ne restait à certains habitants plus rien pour survivre, c’était le cas de M. Loch. En repensant à cela, Ytsu ce rendit compte que le vieil homme était le seul qui ait connu son père. Même lui ne savait pas à quoi il ressemblait, il avait disparu avant sa naissance. Encore une fois en train de rêver à quoi pouvait bien avoir ressemblé son géniteur, il ne s’était pas aperçu qu’il était arrivé devant la porte de M. Loch. Il toqua et une voix faible l’autorisa à entrer. Loch était aussi sur un vieux rocking-chair, face au feu qui brûlait dans la cheminée :
- Je viens vous apporter les affaires que vous aviez données à ma mère, annonça Ytsu.
- J’avais deviné que tu n’étais pas venu pour ton bon plaisir, répondit le vieillard d’un ton qu’il voulait acerbe.
- Et bien, en venant ici je me demandais si vous pouviez me parler de mon père. Vous étiez la seule personne à le connaître avant sa disparition.
- On peut dire que tu me facilites les choses. Kyu m’avait proposé de te révéler ce que je savais et je cherchais encore comment aborder le sujet. Assieds toi je te prie. Tout d’abord je dois te mettre en garde sur ce qui va suivre. Ton père n’a pas été un exemple à chaque instant et il a pu utiliser des méthodes barbares. Il se peut que ça ne soit pas ce dont à quoi tu t’attendais et que tu sois déçu. Sache toutefois que ton père n’est pas mort en vain et qu’il a révélé au grand jour ce que peu veulent croire ou que d’autres ont peur d’avouer.
Ytsu écoutait avec toute l’attention qu’il était capable de fournir. Il allait enfin apprendre l’histoire de son père et elle semblait beaucoup plus intéressante que celle que lui répétait sa mère depuis qu’il était petit. M. Loch, voyant qu’il avait captivé son interlocuteur, poursuivi :
- Akumo Rowin est né dans les grandes plaines de la planète Nohara parmi une tribu de guerriers des steppes peuplant la région. Ces combattants sont reconnus dans le monde entier pour leur endurance, leur puissance ainsi que leur maîtrise des armes. Mais ton père avait plus. Il avait l’intelligence. Là où la plupart de ses frères fonçaient tête baissée, lui examinait son adversaire pour déceler ses faiblesses et établir une stratégie. Il est vite devenu le meilleur. Jusqu’au jour où les hommes du conseil universel ont débarqué et ont massacré toute forme de vie sur Nohara.
Le conseil universel est composé de neuf personnes qui ont pour but de régir l’équilibre et la paix dans toutes les galaxies. Certains les accusent de profiter de leur pouvoir pour faire ce qui leur plaît mais ils font partie d’une minorité et personne n’y prête attention.
- Ton père avait décidé de se venger et de dévoiler ce que faisait le conseil. Au fil des années, il a mené des attaques, des sabotages ou des meurtres sur des points stratégiques que contrôlait le conseil. Il a toujours travaillé seul. Parfois, quelqu’un lui fournissait certaines informations pour entrer ici et là, mais il n’a jamais voulu de l’aide lors de ses raids. Sauf pour sa dernière mission. Il s’est infiltré dans le siège même du conseil lors d’une réunion pour y tuer les neuf membres qui avaient fait disparaître ceux de sa race.
Ses yeux se voilèrent, sa gorge se serra et il parut revenir des années en arrière.
- J’étais l’aide de ton père. Je devais le couvrir et empêcher les gardes d’arriver jusqu’à lui, ainsi que lui laisser un passage ouvert pour s’échapper. Il a réussi à éliminer deux hommes puis ces lâches se sont cloîtrés derrière leur bouclier d’énergie. Voyant arrivé plusieurs gardes en renfort, nous avons dû fuir et nous faire oublier. Nous sommes venus nous cacher sur Hyoton et y retrouver ta mère qu’il avait rencontrée lors d’un raid précédent. J’étais encore jeune à l’époque. Nous menions une vie tranquille et j’ai marié tes parents. Puis arriva ce jour funeste. On s’y attendait, mais il a quand même été brusque et emprînt de tristesse. Ton père, qui était parti chasser dans les glaciers, et revenu à la maison couvert de blessures, trois flèches saillaient de son dos. Il perdait beaucoup de sang. Nous avons désespérément tenté de le soigner mais il est décédé pendant la nuit. Avant de mourir, il nous a révélé qu’il s’était fait attaquer par un commando de guerrier universel. Il les avait tous tués.
Ytsu n’en revenait pas. Pour lui son père était un petit paysan qui avait fait une mauvaise chute dans les montagnes. Et maintenant on lui apprenait que c’était un héros qui avait réussi à tenir tête et à tuer deux des neuf personnes les plus influentes et les mieux protégées qui aient jamais existé. Il en resta bouche bée. Et sa mère qui le lui avait caché depuis qu’il était tout petit !
C’est le moment qu’elle choisi pour entrer. Elle avait les larmes aux yeux et baissé la tête d’un air coupable :
- Je n’avais jamais osé te l’avouer. Je pensais que tu ne le comprendrais pas ou que tu voudrais le venger. Tu es trop jeune pour ce genre de chose Ytsu. Akumo a tué des gens, ce n’est pas rien. Et pas n’importe lesquels en plus.
- Papa était un héros connu de tous, il est mort pour nous protéger et tu ne m’as rien dit ! C’est mon père, j’ai le droit de savoir.
- Je sais. J’aurais dû t’en parler avant.
M. Loch, qui n’était pas intervenu depuis l’entrée de Kyu, racla sa gorge pour se manifester :
- Avant de s’éteindre, ton père m’a également demandé de te remettre ceci. Il ne le quittait jamais.
Il se dirigea vers une étagère et dévoila une boîte. Il en sortit un pendentif d’une rare beauté. Une pierre de saphir taillé en ovale dans laquelle flottait, grâce à une magie inconnue, une goutte d’eau. Elle semblait douée de vie. Ytsu allait remercier le vieil homme quand un bruit venu de l’extérieur attira leur attention. Sa mère ouvrit la porte et l’on entendit distinctement :
- Les Shonas arrivent ! Les Shonas arrivent !

Ah l'enfoiré il m'a pas mis les alinéas. Bon ba ne prenez pas en compte la présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soma
amateur


Féminin
Nombre de messages : 66
Age : 26
Localisation : paris
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Littérature   Lun 12 Oct - 12:03

J'aime bien ce que t'as écrit, les histoire à la fois d'espace de fantastique héroïque etc.. moi ça me fais un peu penser à certaines aventures de Thorgal j'sais pas si tu t'en ai inspiré mais en tout cas je t'encourage à continuer ^^ j'attend la suite :b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l0ve0fevil
amateur


Nombre de messages : 48
Favori : :
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Littérature   Mer 13 Avr - 22:09

Bah franchement il est vrai que j'ai arrêté assez vite, mais je ne dis as du tout que le livre est nul, j'ai pas assez lu pour pouvoir bien juger. Peut être que si j'ai le courage je me pencherai dessus a nouveau. Par contre j'avais trouvé que c'était vraiment bien écrit
__________________________

SEO Dallas
Boston SEO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature   Aujourd'hui à 14:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La littérature au XVIII° siècle.
» Littérature et musique
» Prix Nobel de Littérature ?
» Littérature patoisante du Nord-Pas-de-Calais
» Littérature et musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hard-Rock :: Bar-café hard-rock 4Rumer :: Quartier libre-
Sauter vers: